Version : Mobile
Illustration : Crise sanitaire et formation : saisir l'opportunité de la formation

Crise sanitaire et formation : saisir l'opportunité de la restauration

La crise sanitaire liée à la Covid-19 a fondamentalement changé le rapport à l'emploi des sociétés. Nouveaux besoins de compétences, nouveaux rapports au travail, développement accru du télétravail ou encore généralisation des échanges à distance, les traces laissées par le coronavirus sur le monde du travail semblent indélébiles. Pour faire le point sur cette crise et comprendre les enjeux derrière la reprise anticipée de l'économie dans les mois à venir, nous avons eu la chance d'échanger avec Christophe Yann, directeur d'Action Conseil Formation, qui nous explique sa vision de la crise et pourquoi elle représente une opportunité pour la formation.

Profiter d'un ralentissement de l'économie pour se former et rester positif

Intuitivement, il est normal de penser qu’une période de croissance est plus favorable pour changer de métier ou faire de la formation, que les vents seront plus favorables qu’en période de crise. Pourtant, selon Christophe Yann, Directeur d'Action Conseil Formation, penser de cette manière est trompeur. "Par expérience le temps de crise est une véritable opportunité pour les formations, surtout celles en entreprise. C’est pourquoi il ne faut pas forcément être fermé à l’idée d’une formation qui apporte des solutions pendant ces périodes où le marché de l’emploi se tend", explique-t-il, avant de poursuivre : "Les crises nous obligent dans notre vie personnelle à revoir nos habitudes de fonctionnement, à hiérarchiser. Elles font également découvrir des nouvelles manières de penser et d’agir et donc de créer en cela de nouveaux besoins. En bref, les périodes de crise font émerger des opportunités de nouveaux services et le perfectionnement dans les nouvelles techniques".

Évidemment, selon le directeur d'Action Conseil Formation, ce moment n'est pas parfait pour se former et il serait dangereux de le croire. Cependant, comme il l'explique, il n’existe pas de moment parfait pour se former et la montée en compétences reste un investissement sur l'avenir, qui n'a pas toujours d'effets immédiats. À défaut de se former, cette crise de la COVID-19 aura au moins permis à certaines personnes de faire le point, de recadrer les choses et d’envisager une nouvelle voie, explique Christophe Yann.

Il poursuit en expliquant que dans le domaine de la restauration, un domaine qu'il connaît bien, la crise a fortement fait évoluer les mœurs. "Avant la crise, la restauration avait déjà de sérieux problèmes puisque nous ne trouvions plus de salarié prêt à engranger les heures comme on le faisait avant. Il fallait répondre à cette problématique et nous y avons répondu avec l’apparition de nouvelles techniques, comme la cuisson sous vide basse température. On est passé d’une production journalière pour un restaurant moyen, à une ou deux journées de production pour 15 jours de préparation ; laissant ainsi les autres jours à une mise en place plus simple qui ne confère aucune qualification particulière. Cette technique intervient aussi au niveau du goût et de la qualité gustative inégalée aujourd’hui. Sans oublier la durée du temps de conservation. C’est une réponse pour les salariés qui ne veulent plus accumuler les heures et ne souhaitent plus enchaîner le midi et soir", expose le professionnel. Ainsi, il explique qu'avec une planification différente et la mise en place de nouvelles méthodes d'action, le travail est facilité le pendant les heures de pointe. Cette technique permet de minimiser la réduction du produit et le contrôle précis des rations et des coûts. Cette planification simple de la production permet en outre d’élargir la carte du menu.

Pour mettre en place ce nouveau type de management dans la restauration, cela demande néanmoins une montée en compétence qui doit absolument passer la formation à ces nouvelles techniques. Pour ce faire, la formation sur mesure réalisée par Action Conseil Formation est une excellente solution. Avec des atouts majeurs, c’est un investissement à long terme qui permet à l’entreprise de faire évoluer ses performances et sa compétitivité. En effet, nombreux sont les avantages de cette formation pour une entreprise :

  • Un salarié qui suit ce type de formation continue est en mesure de répondre à de nouveaux besoins opérationnels ;
  • La planification de cette formation se fera en tenant compte du rythme de l’activité de la société ;
  • Un salarié qualifié et motivé est un gage de productivité et de qualité du service fourni ;
  • Enfin, reconnaître la qualification obtenue permet de fidéliser le salarié et de valoriser l’image de l’entreprise en réduisant les écarts concurrentiels.

Les entreprises de la restauration font face à de nouveaux défis majeurs

Devant les changements structurels que subit le monde du travail aujourd'hui, les entreprises sont dans l'obligation de s'adapter. Les temps changent, les habitudes aussi, mais l'adaptabilité d'une entreprise ne s'invente pas. Les managers doivent donc constamment se remettre en question afin de toujours anticiper les besoins futurs. Un aspect encore beaucoup trop négligé par de nombreux responsables, selon Christophe Yann. "Les entreprises n’ont plus de choix aujourd’hui, elles doivent envisager une nouvelle façon de se redéfinir. Les formations sur le management offrent, elles aussi, une réponse. Le dirigeant d'entreprise a tout intérêt aujourd'hui à former ses managers ou responsables aux nouvelles techniques managériales. Et oui bien sûr on n’encadre pas aujourd'hui comme on le faisait il y a 20 ans. Cela semble évident et pourtant bon nombre de patrons l'oublient par faute de temps ou par trop d'implication. Un bon management apportera donc au recrutement de meilleurs résultats", explique le directeur de l'institut de formation, conscient des enjeux majeurs qui se jouent sous nos yeux.

"Aujourd’hui la formation en entreprise se dirige aussi sur les marges importantes pour la pérennité de celle-ci", poursuit Christophe Yann. "Les thématiques sont dirigées vers l’analyse des marges permettant de révéler de manière concrète les problématiques de l’entreprise. Par exemple, un coût de personnel élevé peut être dû à des problèmes de management, une augmentation des charges externes peut révéler une mauvaise négociation de certains contrats… C’est également un indicateur essentiel de la santé d’une entreprise, souvent plus que le chiffre d’affaires. La marge fait davantage écho à la rentabilité. En revanche, dans le calcul de rentabilité, le CA n’est pas du tout représentatif. Pour de nombreux dirigeants, le chiffre d’affaires est une clef de succès essentiel or, cela peut induire en erreur si la marge est faible. En effet, un CA haut peut cacher une très faible rentabilité. La concurrence ne se base pas sur ce chiffre. La marge a davantage de valeur, une forte marge sur les produits vendus est forcément signe d’évolution positive de l’entreprise. Notre enseignement répond et résout ces problématiques bien trop souvent rencontrées", nous explique Christophe Yann. 

Se former pour l'avenir, une évidence selon Action Conseil Formation

À l'heure de conclure cet échange Christophe Yann a souhaité terminer en évoquant l'importance de se former pour répondre aux enjeux de demain. Face à une crise, la meilleure réponse reste encore la formation. Avec la formation, qu'il considère comme un véritable "passe-partout des savoirs" chaque entreprise devrait être en mesure de s'adapter, quelle que soit la crise à affronter. "Pour résumer aujourd'hui, il faut bien évidemment former le personnel aux techniques avant-gardistes sur le matériel et revoir les fondamentaux. Mais il est impératif de faire rentrer la technologie dite “2.0” dans nos formations actuelles. Celle-ci rentabilise le temps, simplifie celui-ci. Ces formations touchent la gestion du personnel, mais aussi les fiches de postes et de productions jusqu'aux fiches recettes et bien d’autres fonctions dans l’entreprise. Elles apportent souplesse et précision et limitent les erreurs humaines. Je suis convaincu que ces moments de crise sont de véritables opportunités. Que cela soit pour une reconversion, un perfectionnement ou pour les nouvelles technologies. Ce virage actuel à 180° est primordial pour une formation pérenne. Action Conseil Formation permet de rentrer dans une ère nouvelle de la formation et de préparer au mieux la main-d’œuvre compétente de demain. Nous nous orientons vers le marché du travail en collant aux plus près des attentes des professionnels de la restauration. Ces formations de courte durée sont immédiatement opérationnelles et offrent une réelle opportunité pour l’apprenant. Nous sommes dans un continuum plus proche de l'humain et collant à la réalité du terrain".

"Notre politique chez ACF a toujours été la même, à savoir, une réelle valeur ajoutée dans le monde du travail dans un cadre précis de développement humain des compétences et savoirs", conclue Christophe Yann. 

Découvrir l'organisme de formation Action Conseil Formation


Autres articles qui pourraient vous intéresser

Mis à jour: 27/10/2020

Les 4 enjeux du management pour faire face à la crise

En cette période exceptionnelle, les managers doivent se réinventer. CSP DOCENDI nous présente ses formations pour relever les défis de la crise sanitaire.

En savoir plus
Mis à jour: 23/10/2020

L’importance de former ses managers et personnels RH en période de crise

CCI Formation Lyon Métropole propose des formations en présentiel ou à distance pour aider vos collaborateurs à gérer de façon concrète la crise sanitaire.

En savoir plus
Mis à jour: 25/01/2021

Comment le parcours Chance m'a aidée à trouver ma voie

Louise n'était plus satisfaite de la vie professionnelle qu'elle avait choisie. Elle a décidé d’être épaulée par Chance, le parcours de reconversion 100 % en ligne.

En savoir plus