Version : Mobile

Qu’est-ce que la RSE ?

Dans une époque marquée par une grande crise climatique et sociale, il devient primordial d’adopter des comportements ayant un impact positif sur la société. Les entreprises ont bien saisi cette problématique et intègrent désormais les principes du développement durable dans leurs activités. Cette démarche a un nom : la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Mais alors, de quoi s’agit-il exactement ? Quelles sont ses origines ? Tour d’horizon.

La RSE : quèsaco ?

La responsabilité sociétale des entreprises est définie par la Commission européenne comme « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes ». Plus simplement, la RSE c’est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. Une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société tout en étant économiquement viable.

D’après la norme ISO 26000 (standard international de référence en matière de RSE), sept thématiques centrales définissent le périmètre de la RSE : la gouvernance de l’organisation, les droits de l’homme, les relations et conditions de travail, l’environnement, la loyauté des pratiques, les questions relatives aux consommateurs, les communautés et le développement local.

Lorsqu’une entreprise mène une politique RSE, elle contribue à la réalisation des ODD (objectifs de développement durable) au travers de ses activités. L’organisation réinterroge également sa place dans la société. Elle n’est plus considérée comme un simple outil de production, et la société civile a des attentes élevées vis-à-vis de sa politique.

La mise en place d’une démarche responsable

Toutes les entreprises peuvent mettre en œuvre une démarche RSE, et ce quelle que soit leur taille, leur forme juridique ou leur secteur d’activité. Une stratégie RSE se caractérise donc par des actions et pratiques en faveur d’un développement respectueux de l’environnement ainsi que de la société.

Notons que ce sont des comportements qui vont au-delà de la loi. La prise en compte de l’ensemble des parties prenantes (salariés, clients, fournisseurs, partenaires…) est aussi une caractéristique de la RSE. Ainsi, une entreprise qui fait de la RSE se dit consciente des risques sociaux et environnementaux de nos sociétés, et souhaite agir en conséquence.

Le développement durable et les origines de la RSE

Il a fallu attendre 1987 pour entendre réellement parler du développement durable. La commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’ONU avait produit à l’époque un rapport intitulé « Notre avenir à tous » (plus connu sous le nom de Brundtland). Des membres de la société civile (associations, ONG…), des représentants du monde économique (entreprises, institutions financières…) et des représentants institutionnels (Etats, gouvernements…) s’étaient rassemblés afin d’apporter une définition consensuelle du développement durable.

Il a donc été inscrit dans le rapport que « le développement durable est un mode de croissance permettant de répondre aux besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs ». Dans la mesure où la RSE est définie comme la traduction des enjeux et objectifs du développement durable au sein même des entreprises et des organisations, sa mise en œuvre renvoie à adopter des pratiques qui respectent le développement durable.

Quelles évolutions pour cette pratique responsable à l’avenir ?

Dans la lignée de cette réflexion, la place de l’entreprise comme acteur principal du développement durable a rapidement été interrogée. Puis c’est en 2011 qu’est apparu le concept de RSE, à la suite de la définition officielle de la commission européenne. Au-delà de la définition que nous avons cité en amont, la commission précise qu’une « entreprise socialement responsable doit non seulement respecter pleinement ses obligations légales, mais aussi aller au-delà et investir davantage dans le capital humain, l’environnement et les relations avec les parties prenantes ».

La connaît une réelle évolution depuis 11 ans. Les entreprises disposent aujourd’hui de nombreux outils et ressources pour les accompagner dans cette stratégie (norme ISO 26000, labels RSE…). De plus, de nombreuses études prouvent qu’une politique RSE est source de performance, mais également d’un management et d’une gestion des salariés plus éthique (processus de recrutement sans discrimination, diversité et mixite mise en avant…). La RSE permet aussi aux entreprises de communiquer avec transparence sur les informations et actions qu’elles mènent. Autant d’atouts qui expliquent l’engouement pour cette démarche. 

La RSE représente donc un pôle de développement pour les entreprises. C’est pourquoi elles recrutent de plus en plus de personnes spécialisées dans le domaine. De nombreuses formations existent aujourd’hui pour développer des compétences en pilotage stratégique des entreprises, en gestion des ressources humaines et en accompagnement du changement, tout en acquérant une expertise sur les enjeux, les processus et les outils de la responsabilité sociétale des entreprises. On peut notamment citer le Master 2 Management & RSE dispensé par l’IPAG Business School.

Découvrez les formations de l'IPAG Business School

Milan Guillou
Journaliste chez Nativiz

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Mis à jour: 29/09/2022

À la rencontre de Khadija Ouettau, apprenante dans le Master 2 Management et RSE de l’IPAG

Khadija Ouettau, apprenante à l'IPAG nous parle de son expérience au sein du Master 2 en management et RSE. Un domaine d'avenir...

En savoir plus
Mis à jour: 30/09/2020

L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare

Résolument tourné vers l’avenir, l’IPAG Executive Education vous propose des formations d’excellence qui permettent l’acquisition d’une compétence, d’un certificat ou d’un diplôme bien précis.

En savoir plus
Mis à jour: 02/12/2020

L’IPAG : l’intérêt de se former aux enjeux de la transition écologique et énergétique

Comment former les entreprises à l'enjeu crucial que constitue la transition énergétique ? Réponse avec un EMBA créé avec le Fonds de dotation e5t.

En savoir plus