Version : Mobile

CPF: un défi pour les organismes de formation?

En vigueur depuis le 1er janvier 2015, le CPF ne cesse de faire parler de lui. Principaux acteurs affectés par ce changement, les organismes de formation doivent faire face à de nouveaux défis. A ce stade, il est difficile de dresser un bilan de la réforme sur la formation professionnelle, le temps nous dira si elle aura eu un impact positif sur le marché de la formation en France ou si au contraire elle aura freiné sa croissance.

Nous avons en revanche identifié deux grands challenges à relever par les organismes de formation pour l’année 2015.

  • L’adaptation de leur offre de formation vers des formations plus qualifiantes et certifiantes.
  • La définition d’un positionnement face à leur nouveau public.

Quelles formations éligibles au CPF et pour qui ?

 Adapter l’offre de formation

Ce que le CPF a changé : des formations certifiantes et qualifiantes

Un des points clés de la réforme consiste à encourager les salariés à utiliser les heures de leur CPF pour suivre des formations qualifiantes, certifiantes et/ou diplômantes. Les formations qualifiantes sont celles qui visent une utilisation professionnelle immédiate par le salarié grâce au développement de compétences et qualifications nécessaires à son poste.

Les formations certifiantes donnent lieu à la délivrance d’une certification qui permet de valider la formation suivie.  


Il existe trois types de certifications : les diplômes, les titres professionnels et les certificats de qualification professionnelle.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre guide des types de formations.

L’objectif officiel du CPF est de permettre aux professionnels d’acquérir des compétences attestées tout en répondant aux besoins de l’économie actuelle.

Ce que cela signifie pour les organismes de formation 

Pour les organismes de formation, cela signifie d’adapter leur offre de formation afin de proposer des formations éligibles au CPF.  Dans la mesure où l’éligibilité au DIF ne sera plus un critère reconnu, le contenu et les sujets traités par les formations devront être retravaillés et adaptés pour s’inscrire dans la nouvelle liste des formations éligibles au CPF.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une totale nouveauté pour les organismes, qui ont eu un an pour préparer la transition de leur offre vers le CPF, l’absence d’informations précises et complètes sur les formations éligibles au CPF a rendu le processus difficile. A ce jour, la liste des formations accessible sur le site moncompteformation.gouv.fr n’est toujours pas définitive, et les formations en anglais ont été omises.

L’un des principaux défis de cette réforme est de réussir à décrypter le peu d’informations transmises par les acteurs impliqués dans la réforme afin de développer un catalogue de formation qui tient compte de cette nouvelle donne.

 Se repositionner face à un nouveau public

Ce que le CPF a changé : les salariés au cœur du dispositif

La réforme prévoit de responsabiliser davantage les salariés en élaborant un compte personnel, qui va suivre chaque professionnel tout au long de sa vie.

Contrairement au DIF qui était essentiellement destiné aux salariés en poste, dans le cadre du CPF, les  salariés fragilisés (peu qualifiés), en transition professionnelle ainsi que les demandeurs d’emploi sont désormais au cœur du dispositif. 


Ce que cela signifie pour les organismes de formation 

Les organismes de formation vont devoir faire évoluer leur stratégie marketing, en adressant davantage leur offre de formation à ces nouveaux types de public qui sont désormais les interlocuteurs privilégiés. 

Pour cela, ils devront se repositionner en répondant à trois priorités :

  • Établir un diagnostic général de ces types de public et savoir les cibler
  • Comprendre et évaluer les besoins de formation de ces publics. Ces besoins peuvent par exemple être liés à un contexte précis, au développement des compétences, à une période de transition comme un retour de congé maternité…
  • Revoir la stratégie marketing relative au programme de formation. Un travail de conception et d’écriture de l’offre de formation est nécessaire afin de rendre le programme de formation le plus lisible et accessible possible. Les clés d’écriture et les messages ne sont pas les mêmes que ceux destinés aux responsables RH. Le programme de formation doit s’adapter aux différents publics, qui ont des domaines de compétences et des préférences quant aux modalités d’apprentissage différents.

Deux semaines après le lancement officiel du CPF, plus de 127.000 personnes se sont inscrites sur le site moncompteformation.gouv.fr ce qui peut laisser transparaître un certain engouement pour ce nouveau dispositif. Nous aurons probablement plus de recul dans les prochains mois pour pouvoir juger de la réussite de ce nouveau dispositif de formation.  

A la recherche d'une formation ?

Décrivez-nous votre besoin en formation et nous vous mettrons en contact avec un maximum de 3 organismes sélectionnés pour la qualité et la pertinence de leur offre. 

This field is used for controlling automatic form submits. Please leave it blank:
Dites-nous ce que vous recherchez

Service gratuit et sans engagement


À LA RECHERCHE D'UNE FORMATION ?

Nous vous orientons vers la formation idéale !

OBTENEZ UN DEVIS

Comment ça marche?

Trouvez la formation qui vous intéresse


Envoyez une demande de renseignements


Vous obtenez un retour rapide et toutes les réponses à vos questions

Découvrez les catalogues 2018 de CentraleSupélec Exed
Découvrez les catalogues 2018 de CentraleSupélec Exed par thématique

Consulter les catalogues

L'article à la une

icedap

Tout le monde connaît le schéma classique d’une formation : une salle, un formateur, des stagiaires. Le digital learning est là pour révolutionner ce modèle. 

Lire l'article

Contacter nos conseillers
En entrant votre e-mail, vous devenez membre de topformation.fr
Merci de compléter les champs obligatoires
Utilisateur / Blogger Login