Version : Mobile

VAE Validation des Acquis de l'Expérience

VAE définition

La VAE, qu'est-ce que c'est ?

La VAE n’est pas une formation. Il s’agit d’un processus qui consiste à trouver une équivalence entre les compétences et les qualifications acquises par l’expérience professionnelle et un diplôme ou une certification existante. Pour pouvoir prétendre à une VAE, il faut pouvoir justifier d’un minimum de 3 ans d’expérience et de l’acquisition de qualifications qui entrent précisément dans le cadre de la certification visée.  Le candidat à la VAE doit pouvoir justifier de la correspondance étroite entre son parcours professionnel et les objectifs pédagogiques du diplôme. Le candidat doit parfois compléter son parcours VAE par une formation additionnelle.

Fonctionnement de la  VAE

La VAE s’adresse à tous les types de profil (salariés, non-salariés, demandeurs d'emploi indemnisés ou non, personnes ayant exercé des activités sociales, bénévoles…) ayant un minimum de trois ans d’expérience professionnelle. Le candidat à la VAE doit remplir un dossier détaillé sur son expérience et les qualifications acquises, il doit ensuite soutenir son dossier devant un jury qui prend la décision de valider tout ou partie du diplôme ou de la certification visée. Il faut déposer son dossier auprès de l’organisme certificateur qui gère le diplôme visé.

Les avantages de la VAE pour les entreprises

La VAE est un nouvel outil de gestion des compétences pour les entreprises. Elle permet d’affirmer et de reconnaître les compétences existantes dans l’entreprise ainsi que le rôle formateur de la vie professionnelle et de l’entreprise. La VAE a également des effets positifs sur la motivation des salariés qui, ayant acquis un diplôme ou une certification reconnue, prennent confiance en eux et envisagent plus facilement leur évolution au sein de l’entreprise.

La VAE peut être utilisée comme un outil d’accompagnement dans le cadre d’un changement de poste, permettant de vérifier que le salarié a toutes les compétences nécessaires et éventuellement de compléter son spectre de qualifications par une formation si besoin est.

Les étapes clés d’une VAE réussie

 Faire un diagnostic préalable 

Evaluer la faisabilité du projet de VAE en listant toutes les compétences et qualifications acquises à travers l’expérience professionnelle. Le candidat doit se poser la question : Ai-je acquis suffisamment de compétences tangibles et démontrables à travers mon expérience professionnelle. ?

 Choisir le diplôme ou la certification visée par la VAE

A ce stade, il faut identifier le métier correspondant à votre expérience tout en le confrontant aux besoins réels du marché ou de votre employeur. Il faut ensuite choisir le diplôme, le titre ou la certification à valider ainsi que son niveau.  Il est également important d’identifier les organismes certificateurs correspondant au diplôme visé. (Ministère, branche professionnelle, chambre consulaire…). La liste exhaustive des certifications existantes peut être trouvée sur le site du RNPC (Répertoire National de la certification professionnelle).

 Etape clé de la recevabilité :

La recevabilité permet de rendre officiel la demande de VAE auprès de l’organisme certificateur. Ce dossier permet de vérifier que toutes les conditions de recevabilité sont rassemblées et respectées. L’organisme vérifie que la certification visée est bien listée dans le RNPC et que l’expérience professionnelle du candidat possède bien un lien évident avec la certification visée.

4 Accompagnement du candidat à la VAE

Vous pouvez, si vous en ressentez le besoin, vous faire aider par un accompagnateur. Ce service est malheureusement payant dans la plupart des cas, il existe néanmoins des façons de se faire financer cet accompagnement. Le contenu du dossier est défini par l’organisme validateur et il est parfois difficile de détailler ses expériences en mettant particulièrement l’accent sur les compétences obtenues qui cadrent parfaitement dans les exigences d’un diplôme existant. L’aide d’un spécialiste peut donc s’avérer très utile à ce stade.

5 Évaluation finale du dossier

L’évaluation se fait par un jury officiel. La composition et les profils des membres du jury sont définis par la réglementation du diplôme visé. Des formateurs, enseignants ou représentants de la profession, composent le jury d’évaluation. L’évaluation et les méthodes utilisées varient selon l’organisme valideur et le titre/diplôme visé. Le candidat doit parfois passer un entretien selon les modalités imposées par l'organisme valideur.  Le jury prend connaissance du dossier et évalue les compétences acquises en comparaison avec les exigences du diplôme.

6 Décision du jury

Deux possibilités se présentent dans ce cas :

  • La validation totale : le candidat obtient le certificat ou le diplôme visé par sa demande de VAE
  • La validation partielle : le jury indique les points à vérifier ou à compléter

 Retour au Guide des droits à la formation

A la recherche d'une formation ?

Décrivez-nous votre besoin en formation et nous vous mettrons en contact avec un maximum de 3 organismes sélectionnés pour la qualité et la pertinence de leur offre. 

This field is used for controlling automatic form submits. Please leave it blank:
Dites-nous ce que vous recherchez

Service gratuit et sans engagement